Régimes, l’effet boomerang !

Régimes les effets pervers…

Se lancer dans un régime, outre les dangers d’un déséquilibre physiologique sérieux, c’est avant tout un esclavage, une épée de Damoclès, un boomerang aux effets pervers.
Les médias sont passés maîtres dans l’art d’amplifier les modes, avoir de petites rondeurs est plus un signe de bonne santé que de graisse adipeuse, en notant un distingo entre être légèrement enrobé et obèse.
L’obésité est un fléau qui sévit de plus en plus tôt et touche plus ou moins gravement 60% des enfants de la planète dès 4 ans.

Certains régimes ont rendu obèses des personnes qui désiraient perdre quelques kilos par confort ! Grand bien leur en aurait pris de se dépenser par des exercices physiques réguliers, plutôt que de dépenser des sommes importantes pour un résultat si dommageable.

Régime = danger!
C’est ce que nous retiendrons du rapport conduit par l’Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) publié jeudi 25 novembre 2010 , il est au final nécessaire de s’incliner car plus de 90% des personnes qui tentent un régime amaigrissant reprennent du poids un an après la fin de leur régime.
Les effets néfastes « plus ou moins graves » des régimes alimentaires sur la santé des usagers, est largement mise en évidence.

« Les régimes hyperprotéiques, très basses calories, nécessitent un bilan médical et ne doivent pas être poursuivis longtemps,  » indique Marian Apfelbaum, qui rappelle que les USA ont connu des dizaines de morts chez les forcenés de ces pratiques. Mais les régimes moins radicaux pourraient avoir eux aussi des effets pervers.
La perte de poids améliore certes les facteurs de risque que sont l’hypertension artérielle ou le cholestérol sanguin, mais ces bénéfices sont masqués par une mortalité plus élevée, le plus souvent d’origine cardiovasculaire.
Les changements de poids s’accompagnent en effet d’une tabagie plus importante, d’un recul de la masse sèche et d’un statut marginal en vitamines, minéraux et acides gras.
En France, les personnes qui réduisent leurs calories, et notamment les consommatrices de substituts de repas doivent être attentives à leur apport en micronutriments.
Enfin, les régimes très hypoglucidiques peuvent occasionner des états de fatigue par épuisement des réserves de glycogène… »

Les régimes passés au crible :

L’expertise s’est concentrée sur les effets d’une quinzaine de régimes, dont les célèbres régimes Dukan, Cohen, Montignac ou Weight Watchers, sur la santé des usagers.

Trop gras !
Cette étude a révélé que plus de 50% des régimes analysés proposent des apports en lipides supérieurs à l’apport nutritionnel conseillé (ANC), alors que 40% d’entre eux sont inférieures.

Pas assez de fer et ni de magnésium !
Pour plus de 60% des phases des régimes étudiées, le dénominateur commum est une carence sévère en fer chez la femme, sans compter que 50% des régimes proposés aux femmes ne couvrent pas leurs besoins nutritionnels en magnésium.

Ne négligez pas les fibres !
Malheureusement seuls 26% des régimes étudiés respectent les besoins nutritionnels en fibres.

Manque de vitamines…
La majorité des régimes étudiés ne couvrent pas les besoins nutritionnels en vitamines C, D, et E.

Régimes dangereux sans l’avis d’un professionnel de santé.
Le rapport d’étude de l’Anses nous confirme que les régimes proposés « sans recommandation ni suivi d’un spécialiste » présentent un danger pour la santé. Il est recommandé de commencer par s’adresser à son médecin afin d’éviter les effets néfastes de tels régimes mettent en danger le fonctionnement du corps, notamment pour les os (vitamine D), le coeur et les reins.

Il est tristement constaté un reprise de poids voire d’un poids supérieur après le régime dans 95% des cas. Les experts insistent sur le fait que la pratique de ces régimes amaigrissants favorise la reprise de poids, voir d’amener surpoids des personnes qui n’avaient que deux ou trois kilos à perdre à l’origine.

Devant l’échec si souvent répété par nombre de « Régimes miracles« , le conseils de tout médecin sera de faire de l’exercice, stopper la cigarette, équilibrer son alimentation.

La chronobiologie, semble amener beaucoup d’équilibre dans la vie de milliers de personnes. En effet, la vie trépidante moderne ne permet pas de prendre ses repas à heures fixes et dans le respect de l’horloge biologique de notre corps, pas plus que pour ceux limités par le coût des aliments en période difficile.

La société DrinkACT a développé un programme chronobiologique, un programme et non pas un régime ! Une programme de 15 ou 30 jours selon le poids à perdre,  suffira pour remettre à l’heure votre horloge interne. certes accompagné de conseils de nutrition, mais aucun régime imposé.

Comme pour accompagner toute perte de poids des exercices simples ou une marche quotidienne, une alimentation raisonnable, boire au moins 1,5 litres d’eau par jour ne feront qu’amplifier l’effet d’un tel programme et surtout une fois l’horloge à l’heure  l’organisme poursuivra durablement son travail de maintien du poids de forme.

Pour en savoir plus

>>> Voir Ignite15 – le programme minceur chronobiologique 15 jours <<<

 

 

About purevitalenergy

Webmaster et Networker, autodidacte depuis 1996. Leader France - DrinkACT Youngevity Expansion www.purevitalenergy.com Autoentrepreur webmaster designer - relookage de site - page captations - blogs en nom de domaine wordpress - infographie www.relookweb.fr

, , , , , , , , , , , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire