Le Rejet ou COMMENT COULER SON GROUPE

LE REJET,

ou COMMENT COULER SON GROUPE

Pierrette Pessimiste à un gros problème : Le chiffre d’affaire de son groupe ne s’accroit pas comme prévu.

Tout à fait consciente du fait qu’elle ne peut être personnellement responsable du problème, pierrette se met à la recherche des causes du manque de productivité de son groupe.

Après avoir fait une analyse approfondie de son réseau, elle pense enfin en avoir trouvé la cause : La société de Marketing de réseau dans laquelle travaille Pierrette ne soutient pas les efforts de son groupe, par exemple avec des concours ou par un service à la clientèle digne de ce nom. Et Pierrette désespère de voir que c’est sa propre société qui est en train de couler son groupe.

Évidement, tout ceci n’a rien à voir avec la réalité.

La preuve : Les autres membres de cette même société évoluent de manière impressionnante.

Que se passe-t-il ?

Pierrette à tout simplement comparé son chiffre d’affaire à celui des leaders, et elle s’est forcément sentie inférieure. Plutôt que de chercher la faute chez elle-même, elle a trouvé un bouc émissaire. Si seulement elle s’était contentée de rejeter la responsabilité sur le société, elle aurait considérablement réduit les dommages. Mais comme la plupart des gens dans son cas, elle a continué à se chercher des excuses. Voici comment s’est déroulée sa semaine:

Dimanche

Puisque le monde entier travaille à sa perte, Pierrette va se plaindre auprès de sa famille pour y trouver un peu de réconfort. Peu importe ce qu’elle fait, il y aura toujours quelque chose qui la fera échouer. Elle prédit que d’ici la fin de la semaine, son groupe entier sera complètement découragé et qu’il ne lui restera plus qu’à mettre un terme à sa collaboration avec cette société. Pierrette ne croit pas si bien dire, car en effet, sa prophétie va se réaliser d’elle-même.

Lundi

Pierrette emploie le temps qu’elle réserve habituellement à la prospection (au parrainage) pour écrire un e-mail à la direction de sa société. Elle y énumère tous les problèmes que la société est en train de causer à son groupe, ajoutant qu’il vaudrait mieux employer des personnes compétentes (comme elle) pour faire tourner l’entreprise de manière convenable. Bien entendu, elle ne propose aucune solution alternative. Mais se contente de faire des remarques irrespectueuses à l’intention du responsable de la société.

Le soir, Pierrette assiste à la réunion de formation du groupe, avec une attitude amère et cynique. Les autres leaders qui ont déjà assez à faire avec leurs nouveaux membres, tentent de l’éviter le plus possible. Pierrette pousse même l’audace jusqu’à attirer l’attention de son parrain pour lui parler personnellement et décharger ses problèmes sur lui.

Elle lui fait remarquer qu’il à tort de perdre son temps avec une société qui leur rend la vie difficile. Son parrain lui propose de sortir de la réunion pour lui parler en privé, estimant qu’il vaut mieux ne pas contaminer le reste du groupe. Mais Pierrette qui enrage de plus en plus, préfère ne plus continuer à discuter , et de ce fait n’a pas pu lui expliquer en quoi consite vraiment son problème.

Mardi

Pierrette appelle tous les membres inactifs de son groupe au téléphone et exige des explications pour leur inactivité. Si ces derniers n’ont pas de raisons , elle se fait un malin plaisir de leur en donner. Elle leur explique de manière minutieuse toutes les choses qui ne vont pas avec la société avec laquelle ils travaillent, sans manquer de faire l’éloge de ses propres qualités. Pierrette est d’avis que si ses membres en ligne descendante sont mis au courant de ces informations essentielles, ils se plaindront certainement eux aussi et soutiendraient sa croisade contre la direction de la société.

Puis Pierrette appelle les membres actifs de son groupe et les met en face de ses problèmes , de ses lignes inactives et des fautes commises par la société. Et puisque ni son parrain ni la société ne veulent l’écouter, elle organise une réunion pour se plaindre. La rencontre est fixée à jeudi soir.

Mecredi

Pierrette téléphone à la société pour leur demander pourquoi ils n’ont pas encore répondu à son e-mail. Elle les informe que leur attitude vis-à-vis des membres est scandaleuse. Elle leur lance qu’ils n’ont aucune morale et qu’ils doivent revoir leur ethique du travail, ajoutant que tous ses problèmes sont dus à leur manque d’intelligence. Sans vraiment s’en rendre compte, elle vient de ruiner les bonnes relations de travail qu’elle entretenait jusqu’ici avec la direction de la société.

Après avoir raccroché, ce dernier décide que ce genre de communication à sens unique ne lui convient pas et qu’il ne la rappellerait pas. Il considère que la vie est trop courte pour perdre du temps avec des gens qui affichent une attitude aussi négative.

Pierrette passe toute la journée à appeller les membres de sa ligne ascendante (lignée de parrainage) pour savoir s’ils vont assister à sa réunion du lendemain. Après tout, elle a besoin de renforts pour se plaindre. Mais ils déclinent tous son invitation en invoquant des rendez-vous de présentations d’affaires ou de formations.

Jeudi

Le soir, les membres du groupe de Pierrette qui assistaient à la réunion faisaient grise mine. Depuis qu’elle leur avait expliqué que ça n’allait pas , eux aussi ont comparé leurs résultats avec ceux des leaders, et ont du se rendre à l’évidence que leur manque de succès devait forcément provenir de facteurs extérieurs. Ils n’y peuvent rien, Pierrette l’a bien dit: La réunion se termine donc sur une conclusion adoptée à l’unanimité: « Le monde entier est contre nous. »

La seule décision prise ce soir-là est que l’on organiserait des reunions régulières sur le thème de la misère du groupe. Après tout, ses membres devront bien tuer le temps d’une manière ou d’une autre, maintenant qu’ils n’ont plus rien à faire…

Vendredi

Pierrette se met au travail de bonne heure. Elle doit établir le calendrier des activités de son « club des pleurnicheurs et des frustés ». A chaque réunion, ils discuteront de la manière comment augmenter leurs adhérents. Puisqu’ils sont condamnés à ne plus gagner d’argent au travers du Marketing de réseau, il est évident qu’ils doivent à tout prix essayer de décourager leurs membres compétents, enthousiastes et engagés.

Samedi

Pierrette Pessimiste passe toute la journée à réévaluer le budget familial. Privée de ses revenus du Marketing de réseau, toute la famille devra faire des sacrifices et se serrer la ceinture. Et sans relâche, Pierrette se répète: « Ce n’est pas juste! Le monde entier est contre moi, mon groupe et ma famille. »

 

Le Rejet (suite) : >>> Le rôle du LE CONJOINT

 

No comments yet.

Laisser un commentaire